single-image

La blockchain va-t-elle détruire ou révolutionner le système bancaire ?

De nos jours, la blockchain est utilisée par plusieurs entreprises qui évoluent dans le secteur financier afin de révolutionner celui-ci. D’une part, elle est considérée comme étant une alternative au système bancaire traditionnel tandis que d’autre part, elle est perçue comme un outil essentiel qui permettra de transformer ses potentiels risques pour les banques en des opportunités. Il convient dès lors de se poser la question à savoir si la blockchain va détruire ou révolutionner le système bancaire. Plus de détails dans cet article.

À propos de la technologie blockchain

La blockchain est une technologie de transmission de données et de stockage qui se distingue par sa transparence et sa sécurité. Son fonctionnement ne nécessite aucun organe central de contrôle. Il est essentiel pour tout responsable bancaire ou directeur général de banque de comprendre son fonctionnement.

Signifiant chaîne de blocs en français, la blockchain peut être assimilée à une feuille Excel comprenant l’ensemble des transactions classées par ordre chronologique et intégrant différents types de données. Ces dernières ne peuvent pas faire l’objet de modification ou d’annulation.

Le fonctionnement de la blockchain est basé sur des ordinateurs qui sont chargés de la sécurisation et de la maintenance du réseau ainsi que de la validation des transactions. L’objectif de cette technologie est d’assurer la sécurité des transactions effectuées sur le réseau de façon décentralisée, mais remplacé l’humain à tous les niveaux.

Blockchain : impact sur les institutions financières

La blockchain bouleverse les codes du système bancaire et apporte une révolution sur les méthodes d’échange et la protection des échanges. L’utilisation de la blockchain dans le secteur des paiements fait partie des axes de développement les plus connues. En effet, il a été démontré par de nombreuses études que la blockchain rendrait les paiements plus sécurisés, plus rapides et plus transparents. Une analyse de la banque Santander a montré qu’il serait possible de réaliser une économie de 15 à 20 milliards d’ici 2022 dans le secteur. Ceci sera notamment facilité par la diminution des coûts d’infrastructures relatifs aux paiements internationaux, à la mise en conformité et au trading.

En dehors des paiements, la technologie de la blockchain peut également s’appliquer à d’autres domaines pour :

  • La protection des données sensibles ;
  • La diminution de la fraude et des erreurs ;
  • L’optimisation de la connaissance et de l’identification du client avec la création de l’identité numérique ;
  • La réduction du nombre d’intermédiaires dans les échanges ;
  • L’automatisation de certaines tâches.

L’engouement pour la blockchain est beaucoup plus important pour les établissements de type banque régionale que pour les banques centrales.

La blockchain va-t-elle détruire ou révolutionner le système bancaire ?

La technologie de la blockchain est incontestablement une révolution technologique qui pourrait impacter les métiers de l’assurance et de la banque selon son intégration dans ce secteur d’activité. En plus de cela, la blockchain apportera des modifications considérables sur la relation entre les différents acteurs du secteur bancaire. Elle permettrait ainsi de rendre les transactions plus transparentes, moins chères et plus sécurisées et d’automatiser les tâches d’audit et de reporting. Elle permettrait également d’optimiser la protection des transferts et des paiements.

Donc, l’intégration de la blockchain devrait permettre d’améliorer les processus avec la mise en place de nouveaux services basés sur la technologie. En dépit de ses évolutions considérables, cette technologie devra se confronter à plusieurs challenges sécuritaires, techniques et réglementaires.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like